Confort et écologie urbaine

Priorité au confort et à l’écologie urbaine

 

Flâner, séjourner, habiter ou travailler à la Samaritaine dans des conditions de confort et d’accessibilité meilleures, exigeait une mise aux normes complète de l’ancien grand magasin.

 

Toutes les façades patrimoniales sont doublées d’une peau intérieure pour assurer l’isolation thermique et acoustique des lieux. Les chambres de l’hôtel s’agrémentent ainsi chacune d’un jardin d’hiver en bow window surplombant la Seine, au même titre que les logements sociaux créées dans les espaces du bâtiment historique.

 

La Samaritaine du XXIe siècle vise aussi l’excellence dans l’efficacité énergétique et l’économie des ressources naturelles. Sur l’ensemble du site, les énergies renouvelables sont privilégiées : utilisation de la géothermie, eau chaude solaire, recours aux réseaux urbains (CPCU, Climespace), éclairage 100 % LED… Les toits-terrasses sont végétalisés pour permettre la récupération et la réutilisation des eaux pluviales.

La nouvelle Samaritaine, c’est aussi un voisinage à l’abri des circulations qu’engendre  la vie d’un Grand magasin et d’un hôtel. Une plate-forme logistique commune au commerce et aux bureaux, fermée et desservie par des véhicules hybrides peu sonores et peu encombrants, contribuera à limiter les nuisances liées aux livraisons, à la collecte, au tri et à l’évacuation des déchets.

Perspective de la terrasse de l'hôtel
Projet de façade quai du Louvre
Des façades historiques et bioclimatiques