F.A.Q.

1. Pourquoi la révision du Plu a-t-elle été nécessaire ?

2. Le futur immeuble rue de Rivoli va-t-il dépasser de 7 mètres les bâtiments existants ?

3. Va  t- on garder le nom Samaritaine ?

4.  Le public pourra- t- il voir la verrière historique de la Samaritaine ? Qu’est ce qui sera conservé à La samaritaine ?

5. Est-ce que la terrasse panoramique sera toujours accessible au public ?

6. Combien de temps dureront les travaux ? Est-ce que tous les programmes seront livrés en même temps ?

 

1. Pourquoi la révision du Plu a-t-elle été nécessaire ?

Pour permettre la réalisation du projet, il a fallu changer la destination d’activités de La Samaritaine, inscrite dans le PLU de 2006 « en site de protection des grands magasins ». Dans le PLU révisé, un nouvel emplacement est réservé pour la réalisation des logements sociaux ainsi qu’un périmètre de localisation d’une crèche. Le PLU révisé donne toutefois l’obligation de conserver au moins 36% des surfaces du projet pour du commerce.

2. Le futur immeuble rue de Rivoli va-t-il dépasser de 7 mètres les bâtiments existants ?

Absolument pas. La hauteur maximale des bâtiments sera de 27,30 m, soit 3,70 m en dessous du gabarit autorisé par le PLU révisé (qui autorise une hauteur maximale de couronnement de 31 m). Elle respecte donc la hauteur des bâtiments existants qui atteint 31,50 m côté rue de Rivoli et 38 m côté Seine.

3. Va  t- on garder le nom Samaritaine ?

Ce nom est fortement lié à l’histoire de Paris, il fait partie du patrimoine de ce quartier et sera donc conservé.

4.  Le public pourra- t- il voir la verrière historique de la Samaritaine ? Qu’est ce qui sera conservé à La samaritaine ?

Cette verrière est protégée, elle est unique au monde. Rénovée, elle sera au cœur du Grand Magasin. C’est un point d’attraction essentiel du projet.

L’intégralité des façades du bâtiment historique sera conservée et restaurée pour redonner à La Samaritaine sa physionomie et son éclat d’origine. Des artisans d’art (ferronniers, céramistes,…) travailleront « comme autrefois » pour restituer des éléments aujourd’hui disparus ou camouflés sous un badigeon (notamment les laves émaillées de la rue de l’Arbre Sec) voire même grossièrement restaurés dans les années 80 comme cela a été le cas de la grande verrière qui sera entièrement reconstruite suivant la trame d’origine. On retrouvera même les stores qui existaient en 1905 ! Le protocole de rénovation a été établi entre l’architecte des monuments historiques en charge de la rénovation du bâtiment et la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) sur la base d’études archéologiques approfondies.

Le bâtiment construit par Henri Sauvage sera conservé, rénové et transformé en hôtel.

5. Est-ce que la terrasse panoramique sera toujours accessible au public ?

Oui. Au 10e étage la terrasse restera accessible au public gratuitement. La Samaritaine  qui militait pour le maintien de cette accessibilité a obtenu gain de cause auprès de la Préfecture de Paris.

6. Combien de temps dureront les travaux ? Est-ce que tous les programmes seront livrés en même temps ?

Les travaux dureront environ 30 mois. Il n’y aura qu’un seul chantier, tous les programmes démarreront et seront livrés en même temps